L'épicerie de l'orage

Le blog de la maison d'édition jeunesse l'épicerie de l'orage, petite fabrique d'objets (en papier) pour penser (le monde)

mardi 27 juillet 2010

lignes de fuite, l'été #13

          Après quelques pérégrinations, c'est finalement ici que vous vous posez. Tu ne te souvenais pas que c'était si beau la montagne, si ressourçant. 
Posté par marchandsdepices à 23:10 - - Commentaires [12] - Permalien [#]

dimanche 18 juillet 2010

lignes de fuite, l'été #12

Tu reçois la trace d'un bon projet. Merci Nata. La trace, le trait, la route, le sillon. Les textes, de ceux qui sont furieux. Parce qu'ils sont en guerre contre la lecture et qu'elle le leur rend bien. Alors avec celui ou celle qui sait, ils posent peu à peu les armes et tendent la main à l'écriture. La poignée est belle et la moisson qui suit est généreuse. En prose, en vers, poème, théâtre, récit. Chacun dit.  Tu as un grand faible pour Et pour tant de belles choses.   J'ai appris sans les mots. Aucun... [Lire la suite]
Posté par marchandsdepices à 22:45 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
vendredi 16 juillet 2010

lignes de fuite, l'été #11

Tu prends le temps. C'est quand même l'été. Tu prends le temps. Le matin notamment. D'accord, tu veux bien faire la fête au petit-déjeuner pour Too Moche. C'est étrange, l'anniversaire de ce doudou, c'est tous les jours en ce moment. Tous les matins, c'est son anniversaire et il a quatre ans aujourd'hui. On estime qu'il a beaucoup de chance. D'autres vont devoir attendre jusqu'en novembre. Les parents aussi. Et c'est loin novembre. 
Posté par marchandsdepices à 10:56 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
mercredi 14 juillet 2010

lignes de fuite, l'été #10

  Tu t'amuses à colorier en bleu, blanc, rouge ton bandeau. Tu ne sais pas si ça t'amuse. Tu n'aimes pas les 14 juillet et leurs défilés. Tu biffes les mots Liberté / Egalité / Fraternité. Tu crains qu'ils soient de plus en plus souvent rayés.  Tu te moques de Liliane et de son blé. Tu penses à Guilherme qui risque d'être à nouveau arrêté. 
Posté par marchandsdepices à 23:29 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
dimanche 11 juillet 2010

lignes de fuite, l'été #9

c'était la fête sous les pins et les oliviers dans la belle maison au bord de la mer. et le match c'était Le Liouquet contre Les Lecques. Le match le plus important de la journée. 
Posté par marchandsdepices à 22:10 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
samedi 10 juillet 2010

lignes de fuite, l'été #8

Toi, le marchand d'épices, en une semaine, là, tu reçois des nouvelles d'amélie et de catherine, tes deux adjointes de phosphore.com, à l'époque du web épique. vous dînez avec l'une, tu épistoles avec l'autre. chacune te donne le livre qu'elle a écrit, qui te touchent pour des raisons différentes. tu penses que c'est drôle, que vous avez pris tous les trois le chemin du livre et de l'édition. pas forcément pareil, mais quand même. et tu te dis que vraiment cette troïka, ce n'était pas une mauvaise école.
Posté par marchandsdepices à 22:35 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

vendredi 9 juillet 2010

lignes de fuite, l'été #7

Vous vivez chacun vos connexions. Pour toi, la marchande d'épices, certaines sont toute neuves, comme ces chouettes (celle qui est sur la photo) filles nouvellement rencontrées, et un déjeuner dans un café qui te rappelle tes années de lycée.
Posté par marchandsdepices à 22:21 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :
jeudi 8 juillet 2010

lignes de fuite, l'été #6

tu ouvres ta boite aux lettres. tu as une belle surprise. Tu te dis que l'épicerie est une grande maintenant. Elle reçoit du courrier à son nom. tu savoures un long moment cette enveloppe. tu ouvres. et deux petits papillons. avec celui-là, oui, ça fait bien trois. tu as le coeur gonflé à bloc. tu aimes. le trait, le texte, la forme, le noir, le blanc, les délices pailletées, la petite pochette délicate.  la journée est belle avec cette merveille dans ta besace. ça te donne des ailes. ça pousse tes... [Lire la suite]
Posté par marchandsdepices à 22:53 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,
mercredi 7 juillet 2010

lignes de fuite, l'été #5

vous parlez chiffon, vous pensez papier. tu apprends. couché, non couché, bouffant, supercalandré, offset pigmenté. pourtant tu photographies le béton.  et tu penses qu'il faut graver les mots dans la pierre. 
Posté par marchandsdepices à 21:58 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
mardi 6 juillet 2010

lignes de fuite, l'été #4

tu te remets au travail après ces journées coupées. vous continuez à travailler sur la forme qui protégera vos livres. tu tries et ranges les playmobils. Tu trouves qu'eux ont mille et une façons de protéger leurs chefs.    vous poursuivez l'échange avec cette maison d'édition qui devrait avoir d'autres chats à fouetter que de donner un coup de mains à des petites maisons en construction mais qui, non, prend son temps pour répondre, guider, conseiller et proposer son aide. vous êtes bluffés. c'est inespéré... [Lire la suite]
Posté par marchandsdepices à 23:59 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,