L'épicerie de l'orage

Le blog de la maison d'édition jeunesse l'épicerie de l'orage, petite fabrique d'objets (en papier) pour penser (le monde)

mercredi 15 décembre 2010

contraintes


IMG_1835celles que l'on subit obligatoirement. le temps manquant, l'énergie défaillante, les possibilités matérielles limitées, la technique qui bride la créativité

et celles que l'on s'impose.

ce format -petit-,

ce texte quadrillé, encapsulé -mais comment vais-je arriver à tout dire en si peu de mots ?-

cette organisation thématique parfois rigide -comment saucissonner ma pensée ?-

 

et hier, chez le coiffeur (oui, plus court ma non troppo), Elle et Yves Bonnefoy. (d'habitude c'est plutôt Gala et Angelina). Ce poète que j'aime tant (un de mes préférés). 

A propos du sonnet, forme contraignante s'il en est : 

"Il y a des contraintes qui blessent et détruisent la vie, d'autres qui aident à accéder au meilleur de soi."

Et penser que l'on est vraisemblablement dans le second cas...

Edit [dans ce post, trois indices majeurs sur la forme que prendront nos livres. Sauras-tu les retrouver ? Et ne t'impatiente pas trop, futur lecteur, oui là vraiment c'est sûr ils vont bientôt arriver !] 

Posté par marchandsdepices à 11:46 - les [futurs] livres de la première collection - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
Partager

Commentaires

    Leave the beautiful moments in the most splendid period of your life.

    Posté par Coach Outlet, samedi 18 décembre 2010 à 04:01
  • ce petit format aux texte quadrillé et encapsulé englobé dans une belle charte graphique sera nous séduire, nul doute !
    pour ma part, les contraintes techniques sont moins pesantes que le liberté totale, qui me demande souvent plus d'introspection !
    Bon courage, vous arrivez au but !

    Posté par arrosoir, samedi 18 décembre 2010 à 09:50
  • des petits livres entortillés dans des ficelles et pendus à des crochets ?
    et c'est bien que vous soyez dans le second cas

    Posté par simoneetsonauto, dimanche 19 décembre 2010 à 10:29
  • Une fois les contraintes fixées et respectées, cela laisse une bonne marge de liberté pour le reste. C'est ça qu'il faut garder en tête ma belle D (et c'est moi qui dit ça, arf arf arf! ;o))

    Posté par Marmotte, jeudi 30 décembre 2010 à 10:33

Poster un commentaire