L'épicerie de l'orage

Le blog de la maison d'édition jeunesse l'épicerie de l'orage, petite fabrique d'objets (en papier) pour penser (le monde)

mardi 7 décembre 2010

24 oeil(s) in Montreuil / Episode 2

 

 O13Tomber par hasard sur un ovni incroyable les éditions Destination 2055 P1020546

découvrir entre autres les livres à poster (qui sont parfois associés à un objet). J'y consacrerai un post entier bientôt.

 

O14

Arpenter le stand de Bayard et voir l'épicier se sentir un peu comme dans une ancienne maison. nbsp;


 

O15

Y être allée surtout pour rencontrer Hervé Tullet. Etre bien sûr très intimidée et oser à peine lui parler. Mais lui dire quelques mots quand même ^^ en laissant sécher la dédicace de Bataille de couleurs. Notre projet, les siens, et mon petit groupe pour lui sur FB...

P1020542

 

Et les trois moments qui suivent comme trois numéros à part 

O16

 

Un café-thé avec quelqu'un à qui on a proposé un travail d'illustration. 

La première rencontre-choc de ce salon. Même si c'était un moment de douceur et d'attention, c'était très fort. Une idée qui domine, celle pour laquelle on l'a rencontrée mais d'autres envies de travail ensemble et plein d'autres idées. Une vraie belle rencontre. 

Mais la cafét du niveau -1... plutôt sombre, bruyante et surchargée... 

O17

Sortir et s'intaller au Marceau 

 


o18

Boire une première bière avec quelqu'un à qui on a proposé un travail d'auteur. 

Un échange riche, pointilleux et exigeant. Très pro et très construit. Plein d'humour et d'enthousiasme.

Et malgré l'excitation de tous ces échanges, sentir la fatigue pointer son nez...

 

o19

Le coeur qui bat et une deuxième bière. Le coeur qui bat vraiment pour cette (autre)  personne à qui on a proposé un (autre) travail d'auteur. La certitude en quelques secondes de ne pas s'être trompée, et bien plus que ça encore. 

Quand on l'a quittée dans le métro, on affichait le même sourire l'épicier et moi... On est resté longtemps sous la magie de cette rencontre. 


o20

 

Longtemps... jusqu'à Montparnasse où on a dîné avec nos ados préférés. Avec eux, on éprouve plein de choses et parfois nos idées. Quand ils ne sont pas tendres, on rectifie le tir. 

Quelques regrets :

 

021

Ne pas avoir vus tout le monde... Sandra, Anne-Gaëlle... Avoir vu de loin le stand d'Esperluète, se dire "j'irai, j'irai"... Etre partie sans y avoir mis les pieds...

 

o22

 Et puisque tout n'est quand même pas toujours pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles (même dans le monde merveilleux du livre jeunesse ^^)... Avoir reçu un accueil super glacial et ultra méprisant sur le stand d'un éditeur qu'on adore pourtant... Le stress du salon certainement...

 

La fin : 

o23

 

Rentrer un peu plus tôt "à cause de la neige", ne voir sur le chemin que de la pluie glacée et penser à ces auteurs, illustrateurs, bibliothécaires, libraires, éditeurs rencontrés... Impossible de tout raconter ici mais ce fut d'une densité rare. 

o24 
Et terminer ce week-end en beauté le lundi midi par un déjeuner à Toulon avec nos cuistots préférés. Ce n'est certes pas vraiment Montreuil mais on en a bien sûr beaucoup parlé... et puis avec eux, c'est salon, actualités, vibration, passion, du livre jeunesse toute l'année !  

 

 

Posté par marchandsdepices à 09:29 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
Partager

Commentaires

    nom d'un grand-ptit bonhomme, vous avez dû revenir avec les yeux vraiment émerveillés!!

    j'espère qu'on se verra bientôt pour en parler en vrai... en attendant, bonne journée à l'épicerie!

    Posté par Gaëlle, mercredi 8 décembre 2010 à 08:43
  • J'ai l'impression que la machine avance à grandes enjambées, soudain! ça s'affole merveilleusement! Il faut qu'on fasse le point

    Posté par Framboise, mercredi 8 décembre 2010 à 09:12
  • un emploi du temps intense et chargé en émotions...j'aurai voulu vous voir avec vos beaux sourires sur le quais ! ça devait illuminer les carreaux de faïence !

    Posté par arrosoir, mercredi 8 décembre 2010 à 09:19
  • J'y suis allée aussi , lundi mais j'ai beaucoup de mal avec l'ambiance salon, je me sens vite saoûlée. J'aurais aimé vous croiser. Une prochaine fois , j'espère.

    Posté par radzimire, mercredi 8 décembre 2010 à 10:43
  • Tes mots m'enturbannent le coeur (je ne sais pas comment le dire autrement). Mêmes impressions ici.
    A vite les épiciers.

    Posté par Lisa, mercredi 8 décembre 2010 à 21:06
  • Je suis contente pour toi (vous!) de ces rencontres riches en émotions, échanges... J'espère que tout ça se concrétisera par quelque chose qui vous ravira, vous le méritez après tous ces efforts!
    Quand à l'accueil froid sur un stand, mince, c'est décevant (mais j'ai déjà eu ce genre d'expérience dans mon milieu par le passé, alors que les gens en face, renvoyaient une toute autre image... /).

    Posté par Marmotte, vendredi 10 décembre 2010 à 15:13
  • Nous n'avons pas pu nous rendre à Montreuil cette année mais avons partagé une moment au top avec LA maison d'édition qui va faire des ravages et que nous attendons tous par ici ... Vous allez "tout déchirer amis épiciers !" ("ça, hein! Il FAUT en manger" écoutez la dame ) C'était VRAIMENT extra de vous voir, vivement début janvier... Bisettes à tous les 3

    Posté par mel, lundi 13 décembre 2010 à 13:58

Poster un commentaire