L'épicerie de l'orage

Le blog de la maison d'édition jeunesse l'épicerie de l'orage, petite fabrique d'objets (en papier) pour penser (le monde)

dimanche 9 mai 2010

propos de table un dimanche à l'épicerie

- Non mais je rêve, tu m'as censuré mon post sur le livre numérique !? Bon d'accord, il était trop long. Et trop compliqué. Et pas très bien écrit, pas clair, pas écrit pour notre public, surtout... Et notre public, il est venu nombreux ce jour-là, avant-hier, et il ne s'y est pas forcément retrouvé, c'est vrai. Et on ne veut pas le perdre, c'est notre trésor, ce premier public qui nous suit, nous guette, nous accompagne. Vous. Lecteurs.

Notre public. Qui s'intéresse à l'arrière-boutique de l'épicerie mais pas forcément aux arcanes d'un livre numérique que de toutes façons nous n'allons pas produire... 

- Bon, tu le refais ?

- Non, toi... moi je vais encore pondre un pavé...

- Non, on va le réécrire ensemble, ça nous obligera à réfléchir à qui il est, ce public ! 

Notre public. Divers. Cultivé mais pas pédant. Aux centres d'intérêts variés, opposés parfois, mais toujours proches de l'univers du livre, de la lecture, de l'enfance... En attente de nos points de vue, argumentés mais sans décortications tordues d'objets trop périphériques à notre activité.

- Ca y est, tu refais compliqué...

- Mais non, j'explique !

Au-delà d'un post supprimé, réécrit, remis en ligne plus tard, il est toujours question de public et de lecteurs, dans notre petite épicerie. Et de débat. Et de remise en question. 

Tout au bout de ces ajustements, de ces coups de barre pour ajuster le cap, de ces empoignades pour aller au fond des choses sur lesquelles nous finissons toujours par trouver un accord, tout au bout du débat, il y aura nos livres. Cristallisation de ce qui nous rassemble. 


Posté par marchandsdepices à 14:38 - les aujourd'hui - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
Partager

Commentaires

  • Tiens ! Je me retrouve là... dans ce public que vous décrivez. J'aime bien les odeurs de la colle, les découpages qui trainent par terre, la ficelle qui a roulé sous l'armoire, les mains qui fabriquent, les allers et retours des idées, les confrontations créatives... la vie d'un atelier quoi, l'arrière-boutique comme vous dites !

    Posté par Violaine, vendredi 14 mai 2010 à 23:08
  • ... de ce qui vous ressemble ? ...

    Il est gâté le public, il est content, il en redemande... sur la pointe de ses pattes de souris...

    Posté par La Grenouille, mardi 18 mai 2010 à 22:56

Poster un commentaire